VEPS, source de CHI et de vitalité

CONTACT |   veps facebook veps google plus veps linkedin veps youtube

Témoignage - Guy Mestres

Premières observations de Monsieur Guy Mestres lors de l’utilisation de l’émetteur d’ondes vives.

Monsieur Mestres a subi l’ablation d’une partie d’un poumon suite à un cancer. Il était depuis sous assistance respiratoire constante.
Son diaphragme était bloqué et ne respirait que par la bouche avec de fréquentes sensations d’étouffement ce qui lui provoquait des angoisses nocturnes.
Après quelques temps d’utilisation de l’émetteur d’ondes vives, le diaphragme étant débloqué, il a de nouveau respiré par le nez, et les angoisses nocturnes ont disparu permettant de passer des nuits paisibles.

Transcription de son manuscrit :

                         Niveau

       heure   durée     débit    saturation

18h

15’

1

       

Au bout de 2 minutes, sensation légère chaleur dans le dos (bas). Les ondes repassent la douleurs vers les bras. La respiration se calme et s’apaise. L’inspiration devient de plus en plus profonde et se fait par le nez. Impression de bien être

10h30

15’

1

       

Mêmes observations. La fatigue semble aller dans les membres, bras et jambes. Fatigue agréable à la fin de l’exercice sur un débit de 4L. J’arrive à 97% de saturation !

             

SEANCE LOUPPEE   STRESS  DIARRHEE

11h

20’

1

4

4

90

97

Malgré un encombrement (drainage productif effectué après la séance) la respiration s’apaise. Bonne inspiration par le nez.. La saturation augmente, le rythme cardiaque diminue, le stress diminue. Pas d’endormissement

22h

14’

1

3

3

90

94

Respiration approfondie

18h

20’

1

4

4

89

94

Travail sur respiration (expir + inspir) assis sur une chaise

17h

20’

1

4

3

89

96/82

Je focalise mon attention sur la respiration et plus particulièrement mon inspiration qui se fait naturellement par le nez.

11h30

20’

1

3

3

88

96/76

De plus en plus, inspirer par le nez devient un automatisme. Je cultive cela grâce à l’appareil il m’apporte bien être et détente. Le rythme cardiaque s’atténue de plus en plus.

19h15

20’

1

4

3

83/97

95/80

J’ai commencé l’exercice après un léger effort : se lever et tendre les bras . Très vite (2 à 3 minutes) la saturation a progressé pour parvenir à 92, le rythme cardiaque diminuant et j’ai dû baisser le débit d’O2. J’avoue avoir travaillé la respiration par de plus amples inspirations et profondes expirations. Sensation dans les mollets et avant bras de fatigue agréable

                                  Déb fin   déb     fin

CONTACT

SARL V.E.P.S
BP 30058 - 11303 Limoux

TÉL. +33 04 68 31 15 89

MAIL : info@veps.fr

LIENS SITES AMIS

Newsletter

Pour recevoir de nos nouvelles, laissez nous votre mail !