VEPS, source de CHI et de vitalité

Les ondes vives et le décalage horaire

Notre organisme est habitué au rythme solaire du pays dans lequel nous vivons. Les changements de saisons se font très progressivement, et nous nous y adaptons peu à peu. Or, lors des voyages en avion dans le sens
est-ouest ou ouest-est, ces changements sont brutaux et sont pour la plupart des gens source de désagréments qui durent souvent une semaine à cause du décalage horaire entre le pays de départ et le pays d’arrivée. Il faut bien distinguer la fatigue due à une très longue journée (dans le sens est-ouest) ou à une nuit très courte (dans le sens ouest-est) des méfaits du décalage horaire qui rendent compte d’une dysharmonie entre le rythme de l’environnement et notre rythme intérieur.
Si on a envie de dormir à 11H00 ou à 14H00 et qu’à 2H00 du matin on est toujours plein d’entrain, la vie sociale devient très compliquée.

Les Ondes Vivent éliminent complètement les effets du décalage horaire si on respecte le protocole suivant :

  • Après un voyage en avion, faire l’effort de se coucher en même temps que les gens du pays dans lequel on vient d’arriver, sans faire de « petit somme » avant.
  • Entre l’atterrissage et l’endormissement faire une séance d’Ondes Vives.
  • Faire une séance d’Ondes Vives chaque jour pendant un minimum de 8 jours.

Vous profiterez alors pleinement de votre voyage.

Au retour : le protocole est identique, mais les effets dépendent de la durée du séjour entre l’aller et le retour.

En fonction de la distance parcourue, donc du nombre de fuseaux horaires traversés, il faut à l’organisme plus ou moins de temps pour s’acclimater au rythme extérieur, environ une semaine. Si le voyage a duré moins de 8 jours, le décalage horaire peut se faire sentir au retour malgré les Ondes Vives.

C’est pourquoi les pilotes et les hôtesses de l’air ne peuvent pas toujours bénéficier de cet effet des Ondes Vives.